Editorial de l’Arche



En communion avec l’Église Universelle, la paroisse Saint Wandrille a participé au synode sur la synodalité. À l’écoute de l’Esprit Saint, les équipes ont travaillé et elles ont réfléchi sur les sujets proposés par le diocèse de Versailles. Chacun a exposé en toute simplicité ses pensées, en tenant compte de l’objectif primordial : la participation de tous les chrétiens dans l’évangélisation.

Ce souci s’est concrétisé souvent dans le bon fonctionnement de notre paroisse, de ses services et de l’ambiance qui y règne. Les rapports des différentes équipes seront publiés sur le site de la paroisse, ainsi que la synthèse des délibérations envoyée à l’évêché. Je vous invite à les lire et à vous demander : « Que puis-je faire ? Que devrais-je faire pour faire progresser l’œuvre de sanctification et d’apostolat de ma paroisse ».

Il y a plusieurs recommandations faciles à mettre en pratique maintenant qu’il commence à faire beau. Les « après-messes » sur le parvis sont une bonne occasion de se saluer et de converser. Mais il arrive que, souvent, on ne salue que les personnes qu’on connaît… On est enclin à former de petits groupes (sans aucune mauvaise intention) et le résultat, c’est que certaines personnes sont laissées à l’écart. Je vous invite à faire l’effort d’aller vers les personnes que vous ne connaissez que de vue, ou que vous ne connaissez pas du tout. Les enfants savent le faire, pourquoi pas les adultes !

Le printemps et l’été font penser à des barbecues, des apéros, des pique-niques familiaux. Pour renforcer l’unité de la paroisse, pourquoi ne pas en faire plus ? Qui va les organiser ? Le problème est que ce sont toujours les mêmes personnes qui finissent par s’en occuper ! Ce serait bon que d’autres se déclarent volontaires !

La paroisse est accueillante mais nous pouvons faire mieux. Il y a toujours de nouveaux visages et ce devrait être normal de les aborder et de leur faire sentir qu’ils sont les bienvenus.

Ce que je viens d’évoquer, c’est l’horizontal. Le vertical est plus important. La paroisse a la vocation d’être évangélique. Il arrive parfois qu’un paroissien invite un non-pratiquant à la messe. Sans l’« étouffer », qu’il se sente le bienvenu. Et que chaque paroissien pense à qui il pourrait proposer une invitation à la messe dominicale, peut-être un voisin, un familier non-pratiquant.

Dans les rapports des équipes synodales, il est fait référence au besoin de formation doctrinale pour pouvoir bien répondre aux questions sur la foi. Nous savons tous que le stationnement autour de l’église n’est pas facile et qu’en conséquence les activités organisées le soir sont peu fréquentées. Que pensez-vous de cours par You-Tube ? N’hésitez pas à me le dire !

Nous avons un devoir de reconnaissance envers les personnes qui ont pu s’investir dans le synode. Je les remercie toutes de bon cœur. Une bonne manifestation de notre gratitude pourrait être de lire attentivement les rapports, et de demander à l’Esprit Saint : « Que dois-je faire, que veux-tu que je fasse ? ».

Père Dónal

 


Les commentaires sont fermés.