Editorial de l’Arche



Je commence cet éditorial avec quelques paroles de notre évêque Mgr Aumônier, datant du 23 mai :

« Quelle joie et quel soulagement pour nous tous, fidèles du Christ ! Voici qu’en ces jours où nous nous tenons avec Marie et les Apôtres au Cénacle, dans l’attente du don du Saint Esprit à la Pentecôte, nous allons pouvoir de nouveau être rassemblés par le Seigneur pour la liturgie, le dimanche comme en semaine. »

En effet, c’est avec grande joie que nous avons reçu cette bonne nouvelle. Finalement nous pouvons nous réunir dans l’église paroissiale pour la célébration de la messe ! Mais il faut signaler que ce ne sera plus comme avant étant donné que les mesures sanitaires à prendre pour assurer la santé de tous risquent d’être compliquées. Cela prendra un peu de temps pour que nous nous y habituions : donc patience et bonne humeur !

L’entrée et la sortie de l’église ainsi que la procession pour la communion seront gérées par le service d’ordre. On vous demandera de désinfecter vos mains et de mettre votre masque avant de pénétrer dans l’église.

Les inconvénients sont quand même minimes en comparaison de la possibilité d’assister enfin de nouveau à la messe et de communier au Corps du Christ.

Je vous encourage à vous inscrire au plus vite pour les messes dominicales. Les places sont limitées en raison de la distanciation réglementaire. Nous avons programmé une messe supplémentaire le dimanche soir à 18 heures pour s’assurer que tous puissent respecter l’obligation dominicale.

Les personnes à risque n’y sont pas tenues et elles pourront continuer à suivre la messe par YouTube. Nous continuerons à diffuser la messe de 11h15 sur la chaîne paroissiale.

Le confinement a été long et beaucoup de chrétiens n’ont pas pu recevoir le sacrement de réconciliation. Depuis quelques semaines, il a été possible de se confesser, en respectant les consignes sanitaires, soit dans la sacristie, soit dans le jardin du presbytère. Nous continuerons de vous proposer des horaires de confession.

Enfin , les derniers mois ont été l’occasion de vivre de bons moments de charité fraternelle. De belles initiatives ont surgi pour rendre service aux personnes isolées, aux sans-abris, et à d’autres dans le besoin. Le fait que l’église soit restée ouverte a permis à des croyants et à des non-croyants d’ouvrir leur cœur au Seigneur. Rendons grâce au Seigneur pour toutes les grâces reçues.

 

Père Dónal

 

 


 

Les commentaires sont fermés.