Editorial de l’Arche

 

Chers paroissiens de Saint-Wandrille,

Au terme de ma mission parmi vous, je rends grâces à Dieu de ce que nous avons vécu ensemble pendant ces huit années à Saint-Wandrille. Merci à chacun de ce qu’il m’a apporté par le témoignage de sa foi, de son espérance et de sa charité. Merci pour la bienveillance et l’engagement avec lesquels vous avez soutenu et accompagné les initiatives que nous avons prises pendant toutes ces années. Ces années resteront pour moi inoubliables.

Avec votre aide j’ai vécu avec bonheur les multiples facettes du service paroissial :

– auprès des plus jeunes, dans la catéchèse, le groupe des servants d’autel et le scoutisme,

– auprès des personnes âgées et des malades, en particulier auprès des résidents des maisons de retraite situées sur notre paroisse, la Maison Notre-Dame et les Tilleuls,

– auprès des parents qui demandent le baptême pour un enfant, des fiancés qui décident de se marier et de tous ceux qui ont perdu un proche et viennent préparer des obsèques,

– dans le service de la liturgie : les chants, les fleurs, la beauté et la propreté de l’église, etc.

Services discrets et efficaces qui font de notre église un lieu accueillant où l’on entre volontiers pour prier.

Je pense à tous ceux qui consacrent souvent beaucoup de temps aux nombreuses autres questions matérielles ou administratives, indispensables au bon fonctionnement de la paroisse : secrétariat, comptabilité, tenue du jardin du presbytère, et bien d’autres encore.

Je remercie aussi tous ceux qui sans avoir eu la possibilité de prendre un engagement dans la paroisse ont été un appui par leur témoignage de vie chrétienne et bienveillance.

Je remercie enfin madame Laurence Bernard, Maire du Pecq, et tous les services de notre Ville pour leur soutien sans faille sur les innombrables questions ponctuelles qui font le quotidien d’une paroisse, et pour les investissements majeurs qu’ont supposés pour la ville la restauration des vitraux en 2011, à l’initiative de monsieur le Sénateur Alain Gournac, et tout récemment, la restauration de la façade et du clocher.

Le premier septembre commencera une nouvelle étape de la vie de la Paroisse, avec l’arrivée du Père Dónal Ó Cuilleanáin. Sans vous connaître encore, il porte depuis quelques mois déjà chacun d’entre vous dans sa prière, et il attend avec joie le début de sa nouvelle mission à votre service.

Pour ma part, j’irai le remplacer à Nantes comme aumônier du centre de l’Opus Dei de cette ville.

Au terme de ces années parmi vous, je demande au Seigneur d’avoir pu déposer dans le cœur des plus jeunes le désir de répondre positivement à l’appel du Christ si celui-ci les invite à le suivre de plus près.

Nous confierons au Seigneur cette nouvelle étape de la paroisse lors de la messe d’action de grâce du dimanche 1er juillet.

Avec ma reconnaissante amitié et ma prière,

Père Henri Merveilleux du Vignaux

 

 


 

Les commentaires sont fermés.