Editorial de l’Arche



Je me souviens d’un ami qui racontait des blagues de mauvais goût sur les blondes en même temps qu’il disait qu’il voulait se marier avec une rousse. Eh bien, il s’est marié avec une blonde. Nos projets de vie sont dans la main de Dieu.

Quand j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur et que j’ai été embauché à l’aéroport de Dublin, j’avais atteint mon rêve. J’avais trois idées très claires en tête : « Je ne reprendrai jamais des études supérieures, je ne parlerai jamais en public et je ne serai jamais prêtre ». Ce fut la grande rigolade au Ciel.

Dans le narthex de l’église, il y a l’affiche d’un jeune garçon pendant une cérémonie d’ordination sacerdotale. « J’y ai pensé, mais je l’ai oublié ? ». Le Seigneur appelle qui il veut, mais on peut ne pas l’entendre pour de multiples raisons. Pour qu’un jeune homme soit ordonné prêtre, trois volontés doivent coïncider : la volonté de Dieu, la volonté de l’évêque qui prend en compte l’avis des formateurs du séminaire et la volonté du candidat après de longues années de discernement.

Je m’adresse particulièrement aux lycéens, mais sans exclure les collégiens, les étudiants et les jeunes professionnels. L’Église a besoin de prêtres ! C’est possible que Jésus t’appelle, toi, à travailler avec lui dans l’immense moisson d’âmes appelées à la sainteté qui ont besoin d’entendre la Parole et de recevoir les sacrements. Tu me dis : « C’est vrai, je le sais, mais je sens que Dieu m’appelle au mariage et à être père de famille ». Et moi, je te réponds : »Tu as raison, l’Église a besoin de beaucoup de pères de famille catholiques, joyeux, fidèles et généreux, mais il existe aussi une paternité spirituelle joyeuse et généreuse qui pourrait être ta vocation ». Je te demande donc d’y réfléchir dans la prière et, si tu le souhaites, de m’en parler, ou d’en parler avec un autre prêtre. Et si tu es lycéen, pense à assister cet été au camp qui aura lieu au Sanctuaire Notre-Dame du Laus, à Saint-Etienne-le-Laus, du lundi 29 juillet au dimanche 4 août. Le prix ne doit pas être un frein !

Je m’adresse aux parents et à tous les paroissiens. Priez pour les vocations sacerdotales et priez pour les jeunes alpicois que le Seigneur pourrait appeler à son service.

Père Dónal


Les commentaires sont fermés.